Comment bien gérer son patrimoine immobilier ?

A découvrir sur le web

De

tous les forfaits d’investissement proposés sur le marché, l’immobilier demeure une référence patrimoniale pour la plupart des Français. Beaucoup de particuliers optent pour des actifs immobiliers afin de construire une richesse rentable qui génère des gains locatifs réguliers. Seulement, pour un investissement rentable, il est essentiel de bien gérer vos actifs immobiliers. Voici quelques conseils de personnes bien informées dans le domaine !

Sommaire

  • 1 Détermination des actifs immobiliers dans lesquels investir
  • 2 Exploiter le déficit foncier en location
  • 3 Bâtir la rentabilité à long terme pour assurer la sécurité des biens immobiliers
  • 4 Choisir votre investissement
  • 5 Conscient des mythes et idées fausses
  • 6 Le saviez-vous ?
    • 6.1 Opter pour les services d’un cabinet d’experts-conseils en gestion de patrimoine
    • 6.2 Définition des objectifs patrimoniaux

Déterminer les actifs immobiliers dans lesquels investir

La plupart des Français considèrent la pierre comme un coffre-fort investissement havre de paix. Mais il n’est pas clair de savoir à l’avance que l’immobilier peut produire un rendement suffisamment important pour répondre aux attentes de l’investisseur. Il est donc nécessaire de tenir compte de certains facteurs afin de bien gérer ses actifs immobiliers et de limiter les risques associés à ce type d’investissement. L’emplacement, la qualité de la construction et la demande de location (pour maximiser le rendement de l’immobilier) sont les paramètres essentiels à prendre en compte lors de l’investissement dans l’immobilier. Bien sûr, nous parlons de la demande locative puisque le marché immobilier est soumis à des périodes de hausse et de baisse des prix, et cela, constamment.

Exploiter les terrains déficitaires dans la location

L’ acquisition d’une maison à des fins de location est une option, car elle permet l’effet de levier du prêt. De cette façon, l’investissement locatif offre la garantie d’un patrimoine solide sur le long terme.

Dans le cas d’un logement gravement dégradé, il est recommandé que les travaux d’urgence soient entrepris pour effectuer des réparations d’entretien pour fixer l’état général de l’appartement. Ces transactions peuvent être déduites à 100 % du revenu de la propriété si la somme des frais de location dépasse le loyer reçu au cours de l’année.

Parier sur la rentabilité à long terme pour la sécurité de ses actifs immobiliers

Bien que l’immobilier soit un havre de sécurité pour bien gérer ses actifs, investir dans la pierre nécessite une certaine connaissance du domaine. De même, la meilleure façon de construire des actifs immobiliers est d’investir dans des perspectives d’investissement axées sur la rentabilité à long terme.

Dans ce contexte, il est essentiel d’effectuer certains calculs en tenant compte de quelques éléments, notamment les divers coûts liés à l’investissement (frais de demande et d’agence, fiscalité, etc.). Ces éléments peuvent déterminer l’ampleur ou non des recettes générées. Il est donc judicieux de procéder à une analyse minutieuse avec l’aide d’un spécialiste, y compris d’un consultant en gestion de patrimoine, afin de déterminer les opportunité de devenir propriétaire afin de profiter de la baisse des taux de crédit actuels.

Choisir votre placement

Bien que le calcul des dépenses et des rendements soit essentiel pour évaluer les actifs immobiliers à long terme, tout ne se limite pas aux chiffres. En fait, pour être facilement loué, la propriété achetée devra être située dans un emplacement stratégique (offrant une excellente visibilité, accessibilité et praticité aux clients potentiels).

Il est donc nécessaire de sélectionner soigneusement la meilleure zone de la ville, bien sûr avec l’aide d’agents immobiliers locaux. Ces derniers disposent d’informations utiles, notamment sur les secteurs dans lesquels la demande de location est la plus forte.

Protégez-vous des mythes et des idées fausses

Selon les experts financiers, le succès dans la gestion des actifs immobiliers ne dépend pas exclusivement des compétences techniques de l’investisseur. En effet, certains investisseurs ont réussi à gérer leurs actifs immobiliers en déformant totalement certains préjugés en matière d’investissement immobilier. Par exemple, ils comprenaient simplement :

  • nous n’avons pas besoin d’être riches pour nous lancer dans l’investissement ;
  • que les investissements importants ne sont pas nécessairement risqués ;
  • que l’on ne devient pas riche du jour au lendemain en faisant des achats et des ventes de biens sans contribution ;
  • qu’ il n’est pas nécessaire de connaître les gens pour réussir (l’assurance seule ne suffit pas à définir le succès d’un projet, car les erreurs font aussi partie du jeu) !

Dans la gestion des actifs immobiliers, il est tout à fait naturel que vous ayez des doutes en tant qu’investisseur. Mais nous devons nous dépasser et faire le pas, car les meilleurs investissements sont ceux qui comportent le plus de risques.

Vous le saviez ?

La gestion des actifs immobiliers est quelque peu similaire à celle d’une microentreprise avec ses actifs et passifs, ses revenus et ses dépenses. L’objectif est de faire grandir son patrimoine au fil des ans. Chaque article doivent être surveillés et pris en compte (coûts associés à une acquisition, imposition, remboursement de crédits, etc.). Dans le même temps, il est nécessaire de diversifier ses actifs, bien sûr dans la limite de ses moyens. Il est donc nécessaire d’introduire dans la répartition des investissements la possibilité de satisfaire ses besoins (dépenses courantes), de remplir ses obligations (échéances de prêt, impôts, etc.), ou de répondre à des événements imprévus (achats, voitures, travaux, etc.). En même temps, il faut veiller à ce que le désavantage d’un actif ou d’une catégorie d’actifs ne cause pas de pertes irréversibles. C’est pourquoi il est important d’être accompagné par un spécialiste (un consultant en gestion de patrimoine) pour gérer votre patrimoine et fixer des objectifs patrimoniaux.

Opter pour les services d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine

Contrairement à certains préjugés (qui disparaîtront probablement avec le temps), la banque et le banquier ne sont plus les principaux interlocuteurs dans la gestion des actifs de la succession. Les temps changent et compte tenu du large éventail d’offres disponibles, des nombreuses possibilités et alternatives offertes aux investisseurs, il est crucial de confier le suivi et la gestion de leurs actifs immobiliers à un spécialiste indépendant et compétent. C’est dans leur intérêt et dans l’intérêt de leur argent.

Bien entendu, un conseiller en patrimoine indépendant ne devrait pas être lié à une marque ou à un fournisseur. Avant de vous impliquer, vous devez prendre le temps de rencontrer plusieurs professionnels de la gestion de patrimoine pour obtenir une idée, confirmer leurs compétences et choisir avec qui vous voulez travailler. En effet, la relation à construire avec son héritage est plutôt comparable à celle avec son médecin de famille. En dehors des compétences, il faut aussi prendre en compte le sentiment, l’intuitu personae.

Après le choix de son conseiller, nous pouvons arranger avec lui pour mettre ses objectifs en place. Les objectifs de l’investisseur dépendront, bien sûr, de ses capacités financières, mais aussi de son priorités et questions spécifiques.

Définition des objectifs patrimoniaux

Pour une meilleure gestion de notre patrimoine, nous devons fixer des objectifs et avoir des priorités. Voici une liste non exhaustive des principales priorités des Français :

  • Réduction ou optimisation de la fiscalité ;
  • se préparer à la retraite ;
  • la génération de revenus supplémentaires ;
  • la protection de leur famille ;
  • la création de capitaux ;
  • préparation de leur héritage ou don
  •  ; etc.

Le conseiller en gestion de patrimoine choisi par l’investisseur examinera ces objectifs avec l’investisseur et aidera l’investisseur, au besoin, à les déterminer. Les objectifs sont la pierre angulaire de la gestion d’actifs et des travaux de construction de l’investisseur.

Une fois les objectifs définis, l’investisseur devra les inclure dans une lettre de mission. Il s’agit d’un document juridique obligatoire dont la durée de vie est limitée, sous réserve du développement personnel et professionnel de la investisseur, ainsi que des réformes juridiques. En tant que médecin de famille, le conseiller en gestion d’actifs se réunira au moins une fois par an avec son investisseur pour faire un point et ajuster si nécessaire les rubriques définies et les actions à prendre en conséquence.

Enfin, il convient de noter que pour une meilleure gestion de l’immobilier, en particulier pour la transmission ou l’acquisition de biens, il est plus sage de créer un SCI ou un buyenviager.

Tag : utiliser un logiciel de gestion immobilière